Les effets de la danse sur notre corps

Seulement 11 % des Français dansent de façon plus ou moins régulière.

Pourtant, danser procure des bénéfices physiques mais aussi mentaux à tous les âges : diminution du stress, amélioration de l'humeur, sentiment de proximité avec les autres et augmentation de facultés cognitives comme la concentration, l'orientation dans l'espace, la coordination et l'imagination. Dansez, faîtes danser vos enfants et vos parents, vous en tirerez de nombreux bénéfices.

Lorsque nous dansons, notre attention est entièrement mobilisée par la musique, le mouvement de notre corps et nos sensations internes. Cette mobilisation mentale permet de diminuer les pensées intrusives qui ont tendance à nous stresser, et le fait de nous concentrer sur nos sensations améliore notre faculté à gérer nos émotions.

Nul besoin de savoir bien danser pour bénéficier de ces effets : les études montrent que la danse de loisir diminue la concentration sanguine de cortisol, l'hormone du stress, alors que la danse de compétition la fait au contraire augmenter. Ne cherchez donc pas la perfection du mouvement et amusez-vous simplement.

Attention cependant, pour notre cerveau, la danse est une sorte de drogue (à l’instar de la nicotine, de l’alcool, des jeux vidéo…) qui active le système cérébral de la récompense ; évitons donc de tomber dans l'excès, mais à petites doses et bien pratiquée, c'est une activité saine et tout à fait bénéfique.

Allumez donc la musique et dansez 3 minutes