Petite histoire de la Salsa

La salsa (sauce piquante en espagnol) est un style de musique populaire ayant pris naissance dans la communauté hispanique de New York au milieu des années 70, par suite de l'évolution musicale de divers rythmes latins.

Né d'un mélange de musique afro-cubaine et portoricaine enrichie de rock et de jazz, la salsa prend racine dans la musique latine des années 40 (trompettes, flûtes, voix) ainsi que dans les rythmes de danse des années 50 qui connurent divers degrés de popularité, soit : la rumba, le mambo, et le cha-cha-cha.

C'est sous l'influence du rock que la guitare électrique et des procédés électroniques furent ajoutés à la salsa, tandis que les qualités d'improvisation et d'orchestration furent héritées du jazz.

En raison des pressions sociales et de la situation politique qui sévissait à Cuba et à Porto Rico, de nombreux citoyens s'exilèrent à New York, à Miami et dans plusieurs villes des États-Unis. Ce sont ces gens et d'autres passionnés de musique ayant grandi dans le Harlem hispanophone de New York, qui créèrent cet engouement.

Sans compter certains musiciens des Caraïbes, notamment, la chanteuse cubaine Celia Cruz et l'artiste Tito Puente, qui commencèrent leur carrière avant même les débuts de la salsa; le musicien Eddie Palmieri, le tromboniste Willie Colon, le flûtiste Johnny Pacheco et le percussionniste Ray Barretto. Sans oublier les artistes Victor Paz, Bobby Valentin, Larry Harlow, Hector Lavoe, Ismael Rivera, et bien entendu Cheo Feliciano, qui ont formé THE FANIA ALL STARS, dont le premier spectacle fut donné en 1973 au Yankee Stadium de New York.

A la une
Articles récents
Recherche par mots clefs
Retrouvez-moi sur
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
  • LinkedIn Classic
  • YouTube Classic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now